Inscrivez-vous avec votre adresse e-mail* pour être la première à connaître les nouveautés de « Tous les Bonheurs ». Merci
*Vous recevrez un mail de confirmation à valider, vérifiez vos courriers indésirables !

Les Figures de l’Ombre

Nous sommes en Virginie aux Etats-Unis en plein début des années 60 et la ségrégation envers les noirs est encore bien insérée dans les meurs !

L’histoire de trois femmes de couleur qui vont se battre pour une ascension professionnelle non seulement dans un monde d’hommes, mais de surcroit dans le monde très fermé de la recherche aérospatiale. On baigne dans une atmosphère de machisme, de racisme et de supériorité intellectuelle.

Mais nos trois héroïnes ont un QI hors du commun et jongler avec les calculs savants au sein du Centre de Recherche Langley pour le lancement de la capsule spatiale Frienship 7 est largement à leur portée !

Katherine Goble (nom d’épouse Johson), Mary Jackson et Dorothy Vaughan sont des femmes qui ont réellement existé et c’est Theodore Melfi qui réalise avec brio cette adaptation bibliographique du livre de Margot Lee Shetterly.

Un peu plus de 2 heures pour apprécier la force mentale de ces protagonistes et leur courage face à l’adversité. Mais le tout est dilué sur un fond romantique et authentique des années 60, avec des pointes d’humour et une musicalité d’ambiance Sixtine.

A l’affiche, un Kevin Costner excellant dans un rôle puissant mais humain en tant que Al Harrison, chef du programme spatial. Taraji P. Henson magnifique dans le rôle de Katherine Johnson, mathématicienne, qui proposera une méthode purement numérique conçue par le mathématicien Leonhard Euler deux siècles plus tôt pour résoudre un problème mathématique pour lequel il n’existe aucune équation. Octavia Spencer, très attachante dans le rôle de Dorothy Vaughan, superviseur d’équipe ayant travaillé sur la première machine IBM 7090 installée au Centre de Recherche Langley. Et Janelle Monáe, auteure-compositrice-interprète de soul music américaine dans le rôle effronté de Mary Jackson, ingénieure qui proposera des mesures correctrices sur la capsule Frienship 7 lorsqu’elle rencontrera des problèmes à l’essai en soufflerie.

Ce film est un chef d’œuvre, et même si vous n’aimez pas les mathématiques, car il y en a tout au long de la séance, on reste rêveur face à la puissance de cette discipline, mais surtout face à la capacité intellectuelle avec laquelle ces trois femmes se l’approprie.

A voir absolument, aucune excuse de repousser le moment d’y aller, d’autant que le Printemps du cinéma jusqu’au mardi 21 mars vous y invite pour 4€ la séance !

Katherine Johnson
Katherine Johnson in 2008.jpgElle a 98 ans aujourd’hui. Elle a été Mathématicienne, informaticienne, physicienne et enseignante. Elle aura travaillé pour le National Aeronautics and Space Administration et le National Advisory Committee for Aeronautics à partir de 1953. Elle aura reçu la Médaille présidentielle de la Liberté en 2015.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Mary Jackson with a model (medium close-up).jpg
<— Mary Jackson
Elle décèdera le 11 Février 2005 à l’âge de 83 ans. Mathématicienne, ingénieure en aérospatiale. Elle aura travaillé aux Centres de recherche Langley et NACA à partir de 1951.

Résultat de recherche d'images pour "dorothy vaughan"

Dorothy Vaughan —>

Elle décèdera le 10 novembre 2008 à l’âge de 98 ans. Mathématicienne, informaticienne. Elle aura travaillé pour le National Advisory Committee for Aeronautics jusqu’en 1971.

 
 
signature

Aucun commentaire pour l'instant.

Qu'en pensez-vous ?