Inscrivez-vous avec votre adresse e-mail* pour être la première à connaître les nouveautés de « Tous les Bonheurs ». Merci
*Vous recevrez un mail de confirmation à valider, vérifiez vos courriers indésirables !

Sabrina PHILIPPE

Un premier roman, les prémices d’un succès !

Sabrina PHILIPPE - Auteur de " Tu verras, les âmes se retrouvent toujours quelque part" Sabrina PHILIPPE - Dédicace de son livre

 

Dans cette deuxième chronique de « Parcours de Femmes » je vais vous parler de Sabrina Philippe, une femme au parcours riche, intense et à plusieurs facettes.

Sabrina, je la connais depuis toujours, elle fait partie de mon entourage, mais elle est également connue du grand public, de par sa participation à diverses émissions de télévision et de radios.

Je vais tenter de vous la présenter sous un angle plus intimiste, car la relation qui nous lie à facilité notre échange. Lorsque je lui ai proposé cette interview pour mon blog, elle a accepté avec une grande générosité de se livrer, sans fard et sans faux semblants !

Sabrina a fait l’Ecole de Psychologie Praticiens et obtient son diplôme en 1995. Elle enchaîne de suite avec les Urgences Psychiatriques pendant deux ans, ce qui la plonge dans un monde douloureux où elle use de tout son savoir pour aider les personnes en détresse, à n’importe quelle heure du jour et de la nuit. Fort de cette expérience formatrice sur le terrain, elle ouvre un cabinet dans lequel elle reçoit ses patients.

C’est en 2000, que via le biais de certaines rencontres, la télévision commence à s’intéresser à elle pour lui offrir la production de diverses émissions, jusqu’en 2006, ou Jean-Luc DELARUE l’invite à participer à son émission télévisée « Toute Une Histoire » en tant que chroniqueuse avisée.

Ils feront ensemble pas moins de 700 émissions, dans lesquelles Sabrina distillera ses conseils dans le domaine des relations amoureuses, toujours en délicatesse et en générosité. Il faut dire que c’est un domaine qu’elle maitrise parfaitement, puisque qu’auparavant elle aura travaillé chez PARSHIP et eDARLING, deux sites de rencontres connus, qui la sollicitent pour répondre aux problématiques amoureuses de leurs adhérents. En 2014, on la retrouve sur EUROPE 1, dans le grand direct de la santé, jusqu’en 2016.

Mais la Sabrina dont j’ai envie de vous parler, çà n’est pas celle de la télévision ou de la radio, ni celle qui est également Professeur de Psychologie Clinique et qui enseigne aux élèves de troisième année dans l’école où elle a obtenu son diplôme.

Car moi-même, qui la connais bien, je la découvre sous un autre angle, puisqu’elle vient de nous révéler une autre flèche à son arc, l’écriture ! Voilà une femme qui n’arrêtera pas de nous surprendre !

Dans son premier roman « Tu verras, les âmes se retrouvent toujours quelque part », sorti aux Editions EYROLLES le 26 janvier 2017 et classé dans la rubrique développement spirituel, elle nous parle de la rencontre prédestinée des âmes. A travers le récit d’un amour impossible, nous découvrons le vrai sens du terme « âme sœur », non pas celui que tous les médias se sont appropriés pour parler d’un coup de foudre ou d’une belle rencontre !

Et nous ne sommes pas dans la fiction, car même si l’auteur a choisi de prêter son histoire à travers le récit d’une femme âgée, c’est bien elle qui l’a vécu, cette rencontre hypnotique, renversante et douloureuse !

« Elle a cherché l’amour dans les bras d’hommes qui l’ont plus ou moins aimée, jusqu’à ce que l’évidence d’une rencontre éclipse toutes les autres. Dans un café de l’île Saint-Louis, elle l’a vu…Il a des boucles brunes et un regard noir. Il se souvient de temps anciens où ils se sont déjà rencontrés. Il sait qu’il ne peut pas l’aimer dans cette vie-là, ou elle en mourra encore. Leur amour est au-delà de l’amour car ils sont âmes sœurs. Ils se sont retrouvés dans ce café, mais ils devront attendre encore toute une vie avant de s’unir à jamais. »

———————————————————————————————————

Sandra : – Sabrina, je te connais en tant que psychologue, femme de la télévision et de la radio. Mais peux-tu me dire comment tu en es arrivée à l’écriture ?

Sabrina : – En fait, c’est dès l’âge de 7 ans que j’ai commencé à écrire mes premiers poèmes, et je me disais, plus tard, j’aimerai devenir écrivain. Je voulais que ce soit mon métier, comme les enfants peuvent dire, j’aimerai devenir pompier, chanteuse etc…

Sandra : – Si tu aimais écrire, pourquoi as-tu commencé par des poèmes et non par des histoires ? Il y a de jeunes enfants qui écrivent de vraies histoires ?

Sabrina : – Parce que la poésie me plaisait plus que le reste. J’ai essayé d’écrire des histoires mais je n’y arrivais pas vraiment. J’écrivais quelques textes, mais dans lesquels on retrouvait toujours « cette musique » propre à la caractéristique des vers.

Sandra : – On retrouve justement dans ton livre, que j’ai lu et qui m’a emporté, une espèce d’écriture chantante, qui nous donne envie de prendre un carnet pour noter certaines phrases afin de pouvoir les relire plus tard. Je sais que tu es aussi musicienne puisque tu joues du piano, à quoi attribues-tu cette mélodie des mots ?

Sabrina : – Justement, pour moi une phrase c’est comme une mélodie ! Soit elle sort comme çà directement, soit il peut m’arriver de changer juste un mot pour qu’elle raisonne comme une mélodie, comme l’on pourrait changer quelques notes dans une partition, en se disant là c’est mieux.

Sandra : C’est ce qui interpelle dans ton écriture. Tous les écrivains ne sont pas capables de çà. Il semblerait que c’est quelque chose qui te vient naturellement, ou est-ce que tu le travailles ?

Sabrina : – Il y a des moments pour ça ! Il y a des instants où je peux écrire avec une grande facilité, sans avoir à me relire ou à travailler mes phrases, car elles chantent dans ma tête… et des moments ou çà ne vient pas et je n’insiste pas.

Sandra : – On va reprendre un peu l’histoire de ce livre. Tu l’as écrit il y a quelques années déjà, mais il n’a été publié qu’en 2017. Pourquoi ?

Sabrina : – Oui, en effet. Lorsque je l’eus fini, je l’ai envoyé à plusieurs maisons d’édition, et je pensais que je n’aurais pas de mal à être publiée, car j’avais fait de la télévision et déjà écrit un livre de développement personnel sur l’amour via des rencontres internet. Mais je me suis confrontée soit à des refus, soit à des éditeurs qui me suggéraient de leurs soumettre un livre sur la psychologie des problèmes amoureux, mais pas un roman.

Sandra : – En fait, on ne te reconnaissait pas en tant qu’écrivain de roman ?

Sabrina : – Exactement ! On me reconnaissait en tant que psychologue et chroniqueuse télé, mais aussi la tonalité spirituelle de ce roman, n’était pas acceptée par les éditeurs.

Sandra : – Peux-tu nous parler de l’histoire que tu racontes dans ce livre ?

Sabrina : – Lorsque j’ai fait cette rencontre amoureuse, extraordinaire, il y a quelques années,  je me suis retrouvée renversée, chamboulée. Il ne s’agissait pas d’un coup de foudre classique. C’est après coup, que j’ai cherché à comprendre cette rencontre, car alors qu’elle n’avait pas abouti, ce qui m’a rendu malheureuse bien sûr, elle avait tout de même provoqué chez moi une grande joie ! Il y avait cette joie de me dire «  je l’ai rencontré » ! La personne que j’ai cherché toute ma vie, elle existe !

Sandra : – C’est un peu dur ce que tu me dis là. Parce tu avais enfin croisé la personne qui correspondait aux grandes attentes de ta vie, mais que par ailleurs, cette rencontre n’était pas viable. C’était une rencontre d’un autre ordre ?

Sabrina : – Oui, sauf que je ne l’ai pas compris tout de suite. Mais il y avait des visions, de la télépathie, des rêves prémonitoires en liaison avec cet homme.

Sandra : – Est-ce que cet homme à « percuté » quelque chose chez toi, qui a réveillé un  sixième sens probablement présent, mais non exploité ?

Sabrina : – Oui, absolument. Il y a eu également, une autre façon de jouer du piano, lire différemment, avec toute la perception des mots. Comme si chaque chose que je faisais dans ma vie était amplifiée avec une grande facilité !

Sandra : – Donc, cet homme t’a laissé « un héritage » tout de même ?

Sabrina : – Oui, comme si l’esprit ou l’âme s’ouvrait d’une façon incroyable, avec une grande puissance.

Sandra : – Tu ne parles pas à la première personne dans ce livre, pourquoi ?

Sabrina : –  Parce que je voulais le concevoir comme un chemin initiatique. J’ai identifié dans ma vie, que ma mission était de transmettre. Par les cours que je donne, par des articles que j’écris, par la télévision et la radio mais aussi dans mes consultations. C’est le maitre mot de ma carrière, la transmission. De ce fait, dans mon livre, c’est un dialogue entre deux femmes, celle qui sait, et celle qui ne sait pas. Ça me semblait plus pertinent de le faire comme un duo pour générer une émotion.

Sandra : – Qu’est-ce que ce livre représente pour toi dans l’accomplissement de ta vie ?

Sabrina : – Ce livre est important pour moi, parce que c’était un rêve de petite fille auquel je ne pensais plus d’ailleurs. Mais je l’ai écrit pour toutes ces personnes qui font des rencontres renversantes, sans comprendre ce qui leur arrive. Je me disais que, si j’ai vécu cette histoire, c’est parce que je dois en faire quelque chose, et leur apporter des réponses.

Sandra : – Donc ce livre est le déclencheur d’un rêve de petite fille, que tu n’avais pas réalisé. Quel est ton sentiment à présent, d’avoir au moins réalisé ton rêve ?

Sabrina : – C’est peut-être curieux ce que je vais dire, mais comme il s’est passé du temps entre le moment ou je l’ai écrit et le moment où il a été publié, j’ai évolué entre temps. Et plus j’ai évolué, moins il y a eu d’égo dans ce livre. Ce qui fait que quand l’éditeur m’a dit c’est bon, ça m’a fait très plaisir bien évidemment, mais ensuite c’est comme si j’avais envoyé ce livre dans l’univers et qu’il ne m’appartenait plus. Est-ce que c’est important de dire : c’est Sabrina PHILIPPE qui a écrit ce livre ? Je ne pense pas, le livre est plus important que l’auteur. Ce qui compte c’est que des gens lisent cette histoire, que ça leur donne des clés pour vivre autrement les rencontres et qu’ils découvrent leur mission de vie.

Sandra : – Es-tu en train de me dire que la notoriété que pourrait t’apporter ce livre n’est pas dans tes priorités ?

Sabrina : – La notoriété du livre oui, mais pas la mienne ! Car plus il sera diffusé, plus le message spirituel de ce livre sera délivré. Celui d’expliquer que nos âmes perdurent, et que l’on rencontre des âmes que l’on connait déjà, dont certaines avec lesquelles on a eu beaucoup d’incarnation. On peut les appeler âme sœur ou flamme jumelle. Lorsqu’elles se rencontrent, elles percutent comme une étincelle, mais pas forcément pour vivre une histoire d’amour, mais pour transformer l’autre.

Sandra : – Quel profil doit avoir le lecteur pour s’intéresser à ce livre ?

Sabrina : – Il y a deux niveaux dans ce livre. On peut le lire comme une histoire d’amour, et on peut y voir autre chose, l’importance de l’âme.

Sandra : – Est-ce qu’avant de rencontrer cet homme, tu te sentais concernée par ces sujets ? Les âmes, la vie après la mort ?

Sabrina : – Non, pas du tout ! Il y avait un côté spirituel chez moi qui n’était pas exploité. Mais cette rencontre a transformé ma façon de penser, d’être, de vivre, de travailler. Ce sont des sujets encore un peu tabou dans notre société. Il y a des gens qui vivent des expériences extraordinaires et qui n’osent pas en parler, de peur d’être mal jugés.

Sandra : – Je vais aborder une question un peu douloureuse. Tu viens de perdre une personne très chère pour toi, ta maman, trois semaines après la sortie de ton livre. Et puisque l’on est dans le sujet, comment vis-tu cette perte avec ton niveau de spiritualité aujourd’hui ?

Sabrina : – Chaque épreuve nous transforme. Et comme je l’écris dans mon livre : « la joie nous fige, et la souffrance nous transforme ». J’ai énormément appris ces dernières semaines, du personnel hospitalier lorsqu’elle était hospitalisée, des moments que j’ai passé auprès d’elle, et de son propre départ.

Sandra : – Maintenant que tu crois à la vie après la mort, et au fait que les âmes peuvent se retrouver un jour, penses-tu, que tu la retrouveras ? Et est-ce que cette idée t’apaise dans ta peine ?

Sabrina : – Oui ! Je pense qu’elle est là encore un temps avant d’aller plus haut, et que je la retrouverai un jour. Bien sûr, il y a le manque physique qui est terrible. J’ai toujours été très attachée à ma mère, car elle m’a élevé seule, mais je me suis préparée à son départ avec beaucoup de spiritualité et dans l’acceptation.

Sandra :- Après ce premier roman, comment envisages-tu ton avenir professionnel à présent ? Continuer ton métier de psychologue ou devenir écrivain ?

Sabrina : – A partir du moment où j’ai écrit le premier livre, j’avais déjà le deuxième qui chantait dans ma tête… Oui, j’aimerai consacrer du temps pour ça.

Sandra : – Sabrina, tu sais que ma rubrique se nomme « Parcours de femmes ». Dans cette rubrique c’est l’histoire d’un projet ou d’un challenge. J’aimerai savoir dans quelle catégorie tu classes notre interview. Est-ce que pour toi ce livre était un projet ou un challenge ?

Sabrina : – Je dirais qu’au début quand j’ai terminé ce livre c’était un challenge, et qu’après ces années qui sont passés c’est devenu un projet que je souhaiterai à long terme, pouvoir continuer à écrire.

———————————————————————————————————————

 

Le livre de Sabrina PHILIPPE est en vente dans toutes les grandes enseignes en France, mais il est également sorti au Canada.

Couverture du livre pour la version canadienne

Couverture du livre pour la version canadienne

Mon avis : Une très belle plume, pour nous emporter dans une histoire d’amour haletante, une rencontre terrestre de deux âmes qui se sont connues autrefois, il y a si longtemps… La joie et la souffrance s’entremêlent pages après pages, nous laissant suspendus jusqu’au dénouement final. Je vous invite à le lire, et vous verrez que vers les dernières pages, vous serez tenté de faire durer le plaisir en n’ayant aucune envie qu’il se termine !

« Tu verras, les âmes se retrouvent toujours quelque part » – Editions Eyrolles – 14,90 €

Vous le trouverez sur les liens suivants :

http://livre.fnac.com/a10162886/Sabrina-Philippe-Tu-verras-les-ames-se-retrouvent-toujours-quelque-part

https://www.amazon.fr/Livres-Sabrina-Philippe/s?ie=UTF8&page=1&rh=n%3A301061%2Cp_27%3ASabrina%20Philippe

 

 

signature
1 Response
  • Avatar
    Nad
    mars 10, 2017

    Très bel article qui explore avec délicatesse toute l’essence des messages exprimés et qui donne envie de s’arrêter un temps sur toutes les musiques qui peuvent chanter dans notre tête. Merci à Sabrina et à Sandra pour l’intimité de ce moment…

Qu'en pensez-vous ?